AccueilFamilleDécèsComment s’organisent des obsèques funéraires ?

Comment s’organisent des obsèques funéraires ?

Les cérémonies d’obsèques funéraires qui ont lieu pour un enterrement doivent répondre à des étapes bien précises. Certaines sont effectivement obligatoires afin d’assurer le bon déroulement des obsèques funéraires. Ces rites sont de plus indispensables pour permettre aux proches de faire leur travail de deuil en se préparant à la séparation définitive avec le défunt.

Les démarches administratives à réaliser

Même si la perte d’un proche est une épreuve très éprouvante à vivre, certaines démarches administratives doivent obligatoirement être réalisées. Généralement, les familles font appel aux services d’entreprises de pompes funèbres afin de les aider dans la prise en charge partielle ou totale des obsèques.

Tout d’abord, le décès doit être déclaré à la mairie où vivez le défunt afin de pouvoir établir l’avis de décès. Il faudra également déterminer la date et le lieu de l’enterrement mais également choisir le cercueil et l’urne afin de recueillir les cendres de la personne décédée. Il sera aussi nécessaire de prendre contact avec l’ensemble des intervenants dans l’organisation de ces funérailles. Viendra alors la diffusion de l’avis de décès dans la presse et l’impression des faire-part pour les obsèques afin de convier famille et amis.

A lire aussi : Travail en hauteur : quelles dispositions sécuritaires prendre pour éviter les accidents ?

Le transport du défunt

Il est souvent nécessaire de prévoir le moyen de transport du défunt que cela soit depuis sa chambre d’hôpital ou depuis son domicile à la chambre funéraire ou la morgue. Il s’agit là  d’un “transport à visage découvert” qui doit avoir lieu dans les 48 heures suivant le décès. Ce trajet est réalisé par une entreprise de pompes funèbres en utilisant un véhicule équipé d’un caisson réfrigérant.

Une fois la mise en bière et la fermeture du cercueil effectuées, la personne défunte sera transportée dans un lieu de culte, de crémation ou directement au cimetière. Le corps sera alors transporté dans un corbillard par l’entreprise des pompes funèbres en charge de l’organisation des obsèques.

A lire aussi : Pourquoi le carnet de santé de votre enfant est crucial ? Réponse ici

La mise en bière du défunt

La mise en bière est le moment où le corps du défunt est placé dans le cercueil. Celle-ci peut se dérouler au domicile de la personne décédée, à l’hôpital ou encore dans la chambre funéraire. Avant la fermeture définitive du cercueil, les proches peuvent profiter d’un temps de recueillement et même réaliser une veillée. Celui-ci peut durer plusieurs jours, en fonction des rites et des croyances des proches de la personne décédée.

La fermeture du cercueil est une démarche très encadrée qui doit être effectuée par un officier de police. L’entreprise de pompes funèbres se charge alors de prévenir les proches que la levée de corps va avoir lieu. Ils auront alors la possibilité de suivre le cercueil jusqu’au corbillard qui rejoindra le lieu de cérémonie.

A lire aussi : Qu’est-ce qu’une surcomplémentaire santé ?

La cérémonie des obsèques funéraires

Afin de rendre un dernier hommage à la personne défunte, la cérémonie des obsèques joue un rôle déterminant. Il existe en France différents types de cérémonies pour répondre au mieux aux croyances des ou à la religion du défunt.

La cérémonie laïque ou civile a lieu lorsque le défunt ou les proches ne veulent pas donner un aspect religieux aux obsèques. Cette cérémonie est donc entièrement consacrée à la personne décédée en rappelant de nombreux souvenirs et pour lui rendre le plus bel hommage.

La cérémonie catholique qui doit être assurée par un prête ou un curé que la famille du défunt aura choisi. La famille comme les amis pourront prier pour le repos du défunt et ils auront également la possibilité de réciter des textes ou de faire un discours. Souvent, une musique accompagne ce type de cérémonie afin de faire un bel hommage à la personne partie.

A lire aussi : Marketing et Numérique : Deux concepts inséparables ?

L’inhumation ou la crémation du défunt

Enfin, la dernière étape des obsèques funéraires est celle de l’inhumation ou de la crémation du défunt. L’inhumation est la mise en terre de la personne décédée, soit dans un caveau, soit directement en pleine terre.

Quant à la crémation, il s’agit de l’action de réduire en cendres le corps du défunt en engouffrant le cercueil dans les flammes. Elle se réalise dans ce que l’on appelle un crematorium et sera orchestrée par un maître de cérémonie. Les cendres pourront par la suite être conservées dans le columbarium, un espace aménagé dans un cimetière, dans une tombe, ou un caveau. Mais, elles pourront aussi être dispersées où le souhaitait le défunt.

A lire aussi : Marseille : Top 3 des activités insolites à faire

Ça peut vous intéresser

Articles populaires

Commentaires recents