AccueilActualitésPourquoi les compétences en natation sont-elles plus faibles en Seine-Saint-Denis qu'ailleurs en...
spot_img

Pourquoi les compétences en natation sont-elles plus faibles en Seine-Saint-Denis qu’ailleurs en France ?

La Seine-Saint-Denis face au défi de la natation

Selon une étude menée par l’Union Sport & Cycle, le taux de personnes sachant nager en Seine-Saint-Denis est nettement inférieur à la moyenne nationale. Mais pourquoi retrouve-t-on moins de nageurs compétents dans ce département que dans le reste de la France ?

Un déficit structurel qui touche la population

La première raison de ce déficit est structurelle. En effet, la Seine-Saint-Denis souffre d’un manque d’installations municipales dédiées à la natation. Les piscines sont rares, généralement surchauffées et souvent bondées, ce qui ne favorise pas l’apprentissage de la natation. Cela impacte également la possibilité pour les écoles d’organiser des cours de natation réguliers.

Un problème socioculturel et économique

Le deuxième facteur expliquant cette réalité est d’ordre socioculturel et économique. D’une part, la natation nécessite un investissement financier qui n’est pas à la portée de toutes les familles du département. On pense par exemple au coût d’une séance, de l’équipement de nage, ou encore des cours pour apprendre à nager. D’autre part, certains freins culturels ou religieux peuvent empêcher l’accès à la natation.

Des solutions pour pallier cet écart

Face à ce constat, des initiatives locales commencent à voir le jour pour redresser la barre. Il s’agit principalement de programmes de sensibilisation à la natation lors des activités périscolaires, de partenariats avec des associations sportives pour favoriser l’accessibilité des bassins ou encore de la construction de nouvelles installations aquatiques.

En définitive, si on sait moins nager en Seine-Saint-Denis que dans le reste de la France, c’est principalement à cause d’un manque d’équipements et des contraintes financières et socioculturelles. Toutefois, les initiatives visant à réduire cette inégalité sont en marche et permettent déjà à un nombre croissant de jeunes du département de se familiariser avec l’eau.

Mettre une note à ce post
Ça peut vous intéresser

Articles populaires

Commentaires recents