AccueilActualitésL'OM n'encourra aucune pénalité suite à l'attaque de pierres contre les bus...
spot_img

L’OM n’encourra aucune pénalité suite à l’attaque de pierres contre les bus de l’OL

Affaire du caillassage : l’OM échappe à des sanctions

L’incident qui a opposé l’Olympique de Marseille (OM) à l’Olympique Lyonnais (OL) le dimanche 12 février lors de l’arrivée des Lyonnais au stade Vélodrome a fait couler beaucoup d’encre. Plusieurs jours après l’évènement, l’OM ne sera pas sanctionné après le caillassage du bus des joueurs de l’OL.

Contexte de l’événement

C’est lors de la 25ème journée de Ligue 1 que l’incident a eu lieu. À leur arrivée au stade, les cars de l’OL ont été pris pour cible par des supporters marseillais. Un acte qui n’a pas laissé indifférent le monde du football et qui a suscité l’indignation et la réprobation des dirigeants des deux clubs.

Pas de sanctions pour l’OM

Malgré l’ampleur de l’évènement et l’émotion qu’il a suscitée, l’OM ne sera pas sanctionné. Un choix de la Ligue de Football Professionnelle (LFP) qui a préféré se pencher sur les responsabilités individuelles plutôt que collectives. Autrement dit, elle a décidé de punir les coupables de ces actes et non le club marseillais.

Cette décision se justifie par le fait que ces actions ne relèvent pas directement de la responsabilité du club en tant que tel mais plutôt de supporters qui ont commis ces délits. L’équipe marseillaise n’ayant pas elle-même incité à cette violence, aucune sanction ne lui a donc été appliquée.

De son côté, l’OL a exprimé son mécontentement face à cette issue. Pour le club lyonnais, ce genre de comportements doit être sévèrement puni et les clubs ont une part de responsabilité dans le comportement de leurs supporters.

Un précédent qui pourrait faire jurisprudence

L’absence de sanction pour l’OM après le caillassage du bus de l’OL est un précédent qui pourrait faire jurisprudence dans le monde du football. C’est la première fois qu’une telle décision est prise, et elle pourrait avoir des répercussions sur les incidents similaires à l’avenir.

Elle soulève en effet une question fondamentale : jusqu’où s’étend la responsabilité d’un club vis-à-vis de comportements violents de la part de ses supporters ? Et quelles peuvent être les répercussions pour le club en cas d’incidents ?

Autant de questions auxquelles la LFP devra répondre dans les années à venir. L’affaire de caillassage de l’OM sera sans aucun doute un exemple qui servira de référence dans le futur.

Mettre une note à ce post
Ça peut vous intéresser

Articles populaires

Commentaires recents