AccueilActualitésHôpital Al-Shifa évacué par des centaines de personnes, l'armée israélienne nie avoir...
spot_img

Hôpital Al-Shifa évacué par des centaines de personnes, l’armée israélienne nie avoir donné l’ordre

Évacuation massive à l’hôpital Al-Shifa : l’armée israélienne dément tout ordre

Des centaines de personnes ont fui l’hôpital Al-Shifa à Gaza, au milieu de craintes d’une frappe imminente de l’armée israélienne. Cependant, l’armée israélienne a démenti avoir donné des ordres pour une telle évacuation, ajoutant à la confusion et à l’inquiétude qui règne dans la région.

Évacuation de l’hôpital Al-Shifa

Des centaines de patients et de membres du personnel médical ont évacué l’hôpital Al-Shifa mardi soir, craignant une attaque imminente de l’armée israélienne. Les rues environnantes, généralement animées, sont presque désertes, et l’établissement qui était plein à craquer, est maintenant presque vide.

Des rumeurs affirmant que l’armée israélienne avait ordonné l’évacuation ont rapidement circulé, semant le chaos et la peur. L’hôpital Al-Shifa, le plus grand établissement de santé de la bande de Gaza, est une structure vitale dans la région assiégée, et toute menace contre lui est prise très au sérieux.

Démenti par l’armée israélienne

Cependant, l’armée israélienne a démenti avoir ordonné une telle évacuation. Dans une déclaration, un responsable de l’armée a déclaré : « Nous n’avons donné aucun ordre concernant l’hôpital Al-Shifa. Ces allégations sont fausses et trompeuses. »

Ce démenti n’a cependant pas apaisé les craintes. De nombreux résidents de la bande de Gaza restent convaincus que l’armée israélienne pourrait cibler l’hôpital en raison de l’intensité croissante des combats dans la région.

Impact sur le système de santé de Gaza

La panique et le déplacement forcé des patients ont encore affaibli un système de santé déjà en ruine à Gaza. L’hôpital Al-Shifa est le principal établissement de traitement des cas de Covid-19 dans l’enclave et est également essentiel pour la fourniture de services de santé à la population de Gaza, qui compte environ deux millions de personnes.

En conclusion, la situation à l’hôpital Al-Shifa est un rappel inquiétant de la fragilité de la vie à Gaza, où la peur d’attaques peut perturber les services essentiels et chasser des centaines de personnes de leurs maisons. Dans ce contexte, le démenti de l’armée israélienne importe peu pour une population traumatisée et sur le qui-vive.

Mettre une note à ce post
Ça peut vous intéresser

Articles populaires

Commentaires recents