AccueilActualitésHamas déclare 200 morts dans une attaque sur un hôpital à Gaza...
spot_img

Hamas déclare 200 morts dans une attaque sur un hôpital à Gaza attribuée à Israël, ce dernier nie toute responsabilité

Affirmation du Hamas: 200 décès suite à une attaque sur un hôpital de Gaza

Le Hamas a annoncé que, lors d’une attaque aérienne israélienne sur un établissement médical de la bande de Gaza, au moins 200 personnes auraient perdu la vie. Les responsables israéliens nient ces accusations, affirmant qu’aucun de leurs avions n’a effectué de frappe sur l’hôpital en question.

Les circonstances selon le Hamas

Selon des sources du Hamas, une frappe aérienne aurait ciblé un hôpital dans la bande de Gaza, causant la mort d’au moins 200 personnes et blessant de nombreuses autres. Un porte-parole de Hamas a déclaré que la frappe aérienne a eu lieu dans la nuit, alors que l’hôpital était plein de patients et de personnel médical.

Cependant, il est difficile de vérifier de manière indépendante ces allégations, alors que les organisations de défense des droits de l’homme et d’autres parties impliquées dans le conflit demandent une enquête approfondie et impartiale sur l’incident présumé.

La position d’Israël

Israël a formellement nié être l’instigateur de l’attaque, affirmant ne cibler que les structures militaires du Hamas et faire tout son possible pour éviter les pertes civiles. Les forces de défense israéliennes ont précisé qu’elles n’avaient pas ciblé l’hôpial mentionné par le Hamas; elles suggèrent que les dommages pourraient être le résultat de missiles du Hamas qui n’auraient pas atteint leur cible.

Cette situation est un rappel douloureux des tensions perpétuelles qui secouent la région. Malgré l’affirmation du Hamas et les démentis d’Israël, la vérité des événements reste encore à éclaircir. Les organisations internationales appellent à une enquête indépendante pour établir les faits exacts.

Réactions internationales

Ces allégations, si elles s’avèrent être véridiques, pourraient constituer une grave violation du droit international humanitaire. L’Organisation des Nations Unies, ainsi que diverses organisations non gouvernementales, ont appelé à une enquête indépendante et transparente sur les circonstances de cette frappe.

En fin de compte, peu importe qui est responsable, ce sont les civils innocents de la bande de Gaza qui paient le prix le plus élevé de ce conflit qui dure depuis des décennies. Il est impératif que toutes les parties impliquées respectent les principes du droit international humanitaire pour protéger les vies et la dignité des civils.

Mettre une note à ce post
Ça peut vous intéresser

Articles populaires

Commentaires recents