AccueilActualitésFace à la recrudescence de l'antisémitisme, j'ai été contraint d'indiquer à ma...
spot_img

Face à la recrudescence de l’antisémitisme, j’ai été contraint d’indiquer à ma fille de 12 ans de dissimuler son appartenance au judaïsme

Une tragique réalité : La montée de l’antisémitisme

L’augmentation des actes d’antisémitisme est un fait inquiétant dans le monde contemporain. Une réalité sombre que j’ai été forcé d’expliquer, avec le cœur lourd, à ma fille de 12 ans. J’ai trouvé nécessaire de lui conseiller de cacher ses croyances juives, nos croyances, pour sa sécurité. Un choix difficile, dicté par la peur de voir l’innocence de mon enfant être corrompue par la cruauté du monde dans lequel nous vivons.

L’éducation dans l’ombre de l’intolérance

Ce n’est pas une conversation que n’importe quel parent souhaite avoir avec son enfant. Il a été déchirant d’expliquer à ma petite fille, une personne pure et innocente qui n’a pas encore la capacité de comprendre tout le mal que recèle notre monde, qu’elle devait taire son judaïsme par crainte du jugement et du danger.

Définir notre identité face à l’adversité

En tant que juifs, notre histoire est parsemée d’adversité. C’est une histoire qui nous a toujours enseigné la force et la résilience. Aujourd’hui, avec la montée de l’antisémitisme, ces enseignements prennent une signification encore plus profonde. Alors même que nous insistons sur l’importance de ne pas renier nos racines, la peur pour la sécurité de notre enfant contraint à cacher notre identité.

Des actes d’antisémitisme en hausse

Des manifestations brutales et haineuses de l’antisémitisme sont de plus en plus fréquentes dans notre environnement. Des attaques verbales à la violence physique, les actes d’antisémitisme sont en hausse, posant une grave menace pour la communauté juive et, plus largement, la paix sociale.

Nécessité d’une action globale

En tant que parent, je dois protéger ma fille. Mais cela ne doit pas être le combat d’un parent seul. C’est un combat pour l’humanité, pour notre société qui doit choisir l’amour et l’acceptation par opposition à la haine et à la discrimination. Nous avons besoin d’une action globalisée pour éduquer et sensibiliser, pour diminuer l’antisémitisme, et permettre à ma fille, à tous les enfants juifs, de pouvoir vivre leur judaïsme ouvertement et sans peur.

Conclusion

Vivre dans la peur ne devrait pas être le lot de quiconque. Il est essentiel de s’unir et de lutter contre l’antisémitisme et toute autre forme de haine et de discrimination. Nous devons travailler ensemble pour mettre un terme à ce cycle de peur et d’intolérance, pour que nos enfants puissent grandir dans un monde où ils peuvent être eux-mêmes, fièrement et librement.

Mettre une note à ce post
Ça peut vous intéresser

Articles populaires

Commentaires recents