AccueilActualitésEn Direct : Biden considère comme une "grave erreur" une potentielle occupation...
spot_img

En Direct : Biden considère comme une « grave erreur » une potentielle occupation de Gaza par Israël dans le conflit avec le Hamas

Joe Biden prévient Israël : l’occupation de Gaza serait une « grave erreur »

Le Président américain, Joe Biden, a mis en garde son homologue israélien au sujet de l’éventualité d’une occupation de Gaza par l’état d’Israël au milieu d’une escalade sans précédent des hostilités entre les forces israéliennes et le mouvement Hamas. Biden a clairement indiqué qu’une telle décision serait perçue comme une « grave erreur« .

Une situation au bord de la guerre totale

Les tensions entre Israël et le Hamas ont augmenté de façon alarmante ces derniers jours, avec des tirs de roquettes et des frappes aériennes causant des dégâts et des pertes considérables des deux côtés. Les hostilités actuelles sont les plus graves depuis la guerre de 2014, laissant beaucoup craindre une nouvelle flambée de violence de grande ampleur.

Face à cette situation, des voix se sont élevées en faveur d’une occupation de Gaza par les forces israéliennes en tant que mesures supplémentaires afin d’essayer de mettre un terme à l’escalade de la violence.

Biden : une voie vers la paix, pas la guerre

Cependant, le président américain a appelé à la retenue, affirmant qu’une occupation prolongée de Gaza serait une « grave erreur« . Biden a souligné que la seule voie viable à long terme pour la région est une solution de paix négociée qui aboutirait à deux États, Israël et la Palestine, coexistant pacifiquement.

Une telle solution reste cependant lointaine, compte tenu de l’afflux continu de violences et de la question plus large du statut de Jérusalem, qui reste un point de discorde majeur entre les deux parties.

La position internationale envers l’escalade de la situation

Il n’y a pas seulement Joe Biden qui voit l’occupation de Gaza comme une « grave erreur« . Beaucoup d’autres voix sur la scène internationale, y compris l’ONU, ont exprimé leurs inquiétudes quant à l’escalade de la violence et ont appelé à une désescalade immédiate pour éviter davantage de souffrance humaine.

Alors que le conflit s’intensifie encore, le monde entier attend de voir si ces appels à la paix seront entendus, et si un terrain d’entente peut être trouvé pour éviter une autre guerre destructive dans la région.

Mettre une note à ce post
Ça peut vous intéresser

Articles populaires

Commentaires recents