AccueilAuto/MotoComment calculer les indemnités kilométriques ?

Comment calculer les indemnités kilométriques ?

Il n’est pas rare de remarquer que, dans le cadre de leurs missions, les salariés ou les dirigeants d’une entreprise se servent de leur propre voiture pour effectuer des déplacements entrants dans le cadre de leur activité professionnelle.

Ainsi, ces déplacements qui engendrent des frais doivent être pris en charge par l’entreprise. Pour cela, il est indispensable, en tant que chef d’entreprise, de savoir comment calculer les indemnités kilométriques que vous devez verser à vos collaborateurs. Cet article vous donne tout ce qu’il faut savoir pour vous faciliter la tâche dans le calcul.

Qu’est-ce que l’indemnité kilométrique ?

Entendez par indemnité kilométrique, la somme que vous verse l’employeur lorsque vous faites usage de votre voiture personnelle afin d’effectuer des déplacements pour une mission de l’entreprise. Il peut s’agir d’un déplacement pour une formation ponctuelle, un séminaire ou un quelconque déplacement.

Ainsi, l’indemnité kilométrique se présente comme un moyen de dédommagement du salarié des frais d’utilisation de son véhicule dans l’exercice de ses activités professionnelles. Il faut souligner que ce véhicule peut être une voiture ou un deux roues. Suivant un barème bien défini par l’administration fiscale, l’indemnité kilométrique est à la fois exonérée de cotisations, de charges patronales et salariales et non soumises à l’impôt sur le revenu.

Lire aussi : Comment bien choisir son équipement moto ?

Comment s’utilise le barème kilométrique

Les indemnités kilométriques sont calculées sur la base d’un barème kilométrique qui n’est rien d’autre que l’ensemble des données publiées par l’administration fiscale. Bien que ce barème soit non négociable, il varie en fonction d’un certain nombre de paramètres comme le nombre de chevaux du véhicule, de kilomètres parcourus ainsi que la puissance fiscale qui ne doit pas excéder 7 CV.

Ainsi, le remboursement des frais kilométriques ne prend en compte que 7 CV au maximum même si vous utilisez votre véhicule au-delà de ce seuil. Le barème kilométrique prend également en compte, l’usure, les dépenses en carburant, les primes d’assurances ainsi que les frais d’entretien. Il faut par ailleurs rappeler que le collaborateur ne dispose que de trois années pour fournir tous les justificatifs nécessaires pour se faire rembourser. Néanmoins, l’employeur est libre de fixer un délai au-delà duquel l’employé est tenu d’apporter les justificatifs.

Lire aussi : Pourquoi faire appel à un mandataire auto ?

Comment calculer l’indemnité kilométrique ?

Une fois que vous connaissez le barème kilométrique pouvant être utilisé, il ne vous reste donc plus qu’à tenir compte du moyen de déplacement pour calculer votre indemnité kilométrique. Ainsi, que ça soit une voiture, un vélo, une moto ou un deux roues, vous pouvez déterminer l’indemnité kilométrique à rembourser.

Calcul de l’indemnité kilométrique voiture

Dans le cadre d’une indemnité kilométrique voiture, il suffit juste de multiplier la distance parcourue en kilomètre pour l’accomplissement d’une activité professionnelle par les indices correspondants au barème. Pour rappel, cela tient compte de la puissance fiscale et bien sûr, la distance parcourue avec votre voiture pour l’exercice professionnel. La puissance fiscale maximale est de 7 CV comme mentionné plus haut.

Calcul d’indemnité kilométrique deux roues

Bien que similaire à l’indemnité kilométrique voiture, l’indemnité deux roues dépend uniquement du nombre de kilomètres parcourus par le collaborateur ou le salarié. En outre, cette indemnité s’obtient en multipliant la distance parcourue par l’indice défini par le barème kilométrique. Il faut cependant rappeler que ces indemnités ne concernent que les deux roues de cylindrées inférieures à 50 cm³.

Calcule d’indemnité kilométrique motos

Tout comme l’indemnité kilométrique voiture, l’indemnité kilométrique motos se calcule en multipliant la distance parcourue par la voiture dans le cadre d’une activité professionnelle par les indices. Ces derniers tiennent compte de la puissance fiscale qui ne doit pas dépasser 5 CV. En clair, l’indemnité kilométrique motos en fonction aussi bien de la distance parcourue et de la puissance fiscale.

Calcul d’indemnité kilométrique vélos

Connu aujourd’hui sous le nom d’indemnité kilométrique vélo, le forfait mobilités durables permet au salarié de se faire rembourser par son employeur lorsqu’il utilise son propre moyen de déplacement pour une mission de l’entreprise. Tout aussi pratique, l’employeur peut désormais dépenser au maximum 500 euros par an au lieu de 0.25 euro par kilomètre parcouru.

En conclusion, l’indemnité kilométrique permet au salarié de se faire rembourser par son employeur quand il fait usage de son propre véhicule pour une activité entrant dans le cadre de son activité professionnelle. Compte tenu du véhicule dont vous disposez, vous savez à présent comment vous y prendre pour calculer l’indemnité kilométrique tout en respectant le barème kilométrique.

Mettre une note à ce post
Ça peut vous intéresser

Articles populaires

Commentaires recents