AccueilActualitésClarisse Agbégnénou s'oppose aux "nouvelles règles" de sélection des porte-drapeaux français pour...
spot_img

Clarisse Agbégnénou s’oppose aux « nouvelles règles » de sélection des porte-drapeaux français pour Paris 2024.

Clarisse Agbégnénou, championne de judo, dans la tourmente des nouvelles règles de désignation des porte-drapeaux français

La championne française de judo, Clarisse Agbégnénou, s’est fermement opposée aux nouvelles règles mises en place par le Comité National Olympique Sportif Français (CNOSF) pour la désignation des porte-drapeaux pour les prochains Jeux Olympiques de Paris 2024.

Une Opposition Résolue Aux Nouvelles Règles

Clarisse Agbégnénou, quadruple championne du monde et vice-championne olympique, a exprimé son désaccord avec le nouveau système de sélection des porte-drapeaux, qui, selon elle, porte préjudice aux athlètes ayant déjà accompli des exploits remarquables.

Dans une interview accordée à L’Équipe, la judoka de poids mi-moyens a déclaré : « Je trouve cela injuste. Nous donnons déjà tout pour notre pays et notre sport, et au lieu de reconnaître cet effort et cette dévotion, ils apportent des changements qui semblent se détourner de ce qui est vraiment important – l’honneur de représenter notre pays « .

Le Nœud du Problème

Le nœud du problème est que le CNOSF a récemment modifié les critères de sélection du porte-drapeau pour Paris 2024. Les anciennes règles reconnaissaient principalement les réalisations sportives des athlètes. Aujourd’hui, le nouveau système donne plus de poids à leur engagement social, leur communication et leur participation à des projets liés à l’héritage des Jeux.

« Je n’ai rien contre ces critères, mais je pense que ce sont des choses qui devraient venir en complément de nos performances sportives, et non les éclipser », a ajouté Agbégnénou.

Une Fervente Ambition de Porter le Drapeau Français

Clarisse Agbégnénou a toujours exprimé son désir de porter le drapeau français aux Jeux Olympiques. Pour elle, ce serait la reconnaissance ultime de tous les sacrifices qu’elle a faits pour atteindre le sommet de son sport. L’introduction des nouvelles règles semble désormais faire obstacle à cet objectif.

Dans l’attente de la Réponse du CNOSF

Le CNOSF, qui a été surpris par les réactions suscitées par ces nouvelles règles, n’a pas encore répondu à la forte opposition dont Clarisse Agbégnénou est le porte-parole. On espère que ce débat permettra d’aboutir à un consensus qui respecte à la fois les ambitions sportives et sociales du mouvement olympique.

Mettre une note à ce post
Ça peut vous intéresser

Articles populaires

Commentaires recents