Un microcrédit « véhicules propres » lancé par le gouvernement

0
571
micro crédit voiture

Après le lancement de la prime à la conversion et du Bonus écologique, le Gouvernement propose une nouvelle aide pour les foyers modestes : le microcrédit. Cet article vous permettra de comprendre en quoi consiste cette nouvelle aide ainsi que les modalités pour en bénéficier. Bonne lecture !

Qu’est-ce que ce microcrédit ?

Lancé le 17 mars 2021, le microcrédit s’adresse aux foyers modestes souhaitant acquérir un véhicule propre. L’objectif est d’offrir la possibilité à des foyers ayant habituellement des difficultés d’accès aux crédits bancaires dits « classiques » à une nouvelle solution pour acquérir un véhicule moins polluant et moins coûteux en frais d’entretien.

D’un montant variable selon vos revenus, ce crédit peut atteindre 5 000 euros, un coup de pouce avantageux pour acquérir un véhicule peu polluant. De même, son remboursement peut s’étaler sur une durée de 5 ans maximum ce qui est très intéressant également. Le montant souscrit est garanti à 50% par l’Etat.

Lire aussi : Business : apprendre l’anglais est capitale dans le monde des affaires

 

Quelles sont les modalités pour en bénéficier ?

  • Acheter, louer en location longue durée (LLD) ou louer en location avec option d’achat (LOA) un véhicule peu polluant neuf ou d’occasion. Si vous optez pour la LLD, diverses entreprises sauront vous proposer des solutions adaptées comme Les Formules, le spécialiste de la location longue durée ou Loc Eco (loueur de véhicules en courte durée et LLD)
  • Être en capacité de remboursement sans pour autant pouvoir accéder aux crédits distribués par les réseaux bancaires dits « classiques » ou être dans une situation professionnelle fragile
  • Avoir un revenu fiscal de référence par part inférieur à 6 300 euros

Lire aussi : Comment faire des économies d’énergie grâce au projecteur solaires à led

Ces conditions seront appréciées par le service d’accompagnement qui vous aidera à préparer votre dossier.

Comment préparer le dossier du microcrédit « véhicules propres » ?

Adressez-vous à un service d’accompagnement social comme la Fédération des familles rurales, le secours catholique, la Croix-Rouge, les Restaurants du coeur, l’Unaf (Union Nationale des Associations Familiales) ou bien le Cresus (Chambres Régionales du Surendettement Social) par exemple. Ces organismes seront en mesure de vous aider dans les diverses démarches administratives pour préparer votre dossier et le présenter devant une banque agréée.

Autre information, et pas des moindres, cette aide est cumulable avec la Prime à la conversion pouvant atteindre 5 000 euros, le Bonus écologique pouvant atteindre 7 000 euros et les aides locales (s’il y a lieu dans votre région). Par exemple, sur le territoire de la métropole du Grand Paris, vous pouvez bénéficier jusqu’à 19 000 euros d’aides auxquelles s’ajoutent les 5000 euros du microcrédit « véhicules propres » pour l’achat d’un véhicule hybride rechargeable ou électrique.

Pour vous donner un exemple concret, imaginez la situation suivante.

Carole possède une Renault Clio de 2005 qu’elle met au rebut. Elle souhaite acquérir une Peugeot 208 d’occasion moteur thermique (essence) à 8 500 euros. Sa situation lui permet de bénéficier de la Prime à la conversion d’un montant de 3 000 euros (soit 35% du coût total d’acquisition du nouveau véhicule). Carole peut aussi bénéficier du microcrédit d’un montant de 5 000 euros (soit 59% du coût total d’acquisition du nouveau véhicule). Elle devra donc débourser seulement 500 euros pour acquérir son nouveau véhicule et rembourser son prêt sur une durée prédéfinie.

Lire aussi : Quels sont les piliers du management dans l’entreprise ? La formation est la clé

 

Quels sont les « véhicules propres » concernés ?

Pour bénéficier du microcrédit, vous êtes dans l’obligation d’acheter ou louer un véhicule dit « propre ». Il en existe de plusieurs types :

  • Les camionnettes ou voitures particulières ayant un Crit’Air 0. Ces véhicules peuvent être aussi bien électriques qu’hybrides rechargeables
  • Les camionnettes ou voitures particulières thermiques ayant un Crit’Air 1. Ces véhicules sont des véhicules essence immatriculés depuis le 1er janvier 2011 dont le taux d’émission de CO2 est inférieur ou égal à 132g/km1
  • Les véhicules à 2 ou 3 roues ainsi que les quadricycles à moteur électrique

Lire aussi : Comment faire le meilleur choix de crédit immobilier à Rennes ? Explications

À l’heure actuelle, les véhicules électriques et hybrides c’est la mode ! Petit tour d’horizon de cette tendance qui se développe de plus en plus en France…

Les véhicules électriques et hybrides rechargeables ont vu leurs ventes exposées en 2020 (+180% entre 2019 et 2020).

Avec de plus en plus de points de recharge présents sur le territoire, la France est devenue le 2ème pays européen où la population achète des modèles de véhicules 100% électriques. De même, la France est devenue, en 2020, le 3ème pays européen où la population achète des modèles de véhicules hybrides rechargeables.

Les modèles de véhicules particuliers électriques les plus immatriculés étaient la Renault Zoé, la Peugeot e-208 et la Tesla Model 3. Concernant les véhicules hybrides rechargeables, les modèles les plus immatriculés étaient la Peugeot 3008, la Renault Captur et la DS 7 Crossback. Reste à voir si ces modèles seront toujours les plus plébiscités en 2021.

Pour sûr, en 2021, les aides octroyées sont maintenues ce qui devrait conforter les indécis à investir ou louer un véhicule « propre ». Le Gouvernement envisage un accroissement des parts de marché des véhicules électriques et hybrides rechargeables de 5,5 points pour l’année 2021. De même, les freins liés aux points de recharge devraient diminuer étant donné une augmentation du nombre de ces bornes présentes sur le territoire (objectif 100 000 bornes de recharge d’ici fin 2021).

Autre tendance : la location longue durée (LLD). Complémentaire à la première tendance observée du fait d’une interdépendance due aux modalités d’accès aux aides du Gouvernement, la LLD est une solution privilégiée.

En 2020, la LLD a su conquérir davantage les particuliers et les professionnels puisqu’elle représente 26,9% du marché global contre 24,6% en 2019. En ce qui concerne plus particulièrement le marché d’entreprise, la LLD représente 59,6% du marché (+1,2% par rapport à 2019). Il s’agit donc de la solution la plus populaire chez les professionnels.

Lire aussi : Comment choisir une entreprise spécialisée dans le nettoyage en France après la période du COVID 19 ?

Aujourd’hui, après l’abandon de la circulaire Cazeneuve interdisant la pratique de la LLD par les secteurs publics, le marché s’ouvre à de nouveaux horizons.

Vous avez le projet de changer de véhicule pour un véhicule « propre » ? Renseignez-vous sur les aides auxquelles vous avez droit et lancez-vous dans l’aventure pour polluer moins !