AccueilActualitésMacron ambitionne une reconnaissance européenne de l'avortement après sa légalisation en France
spot_img

Macron ambitionne une reconnaissance européenne de l’avortement après sa légalisation en France





Après la France, Macron ambitionne pour une consécration européenne de l’avortement

Le président Macron ne recule devant rien lorsqu’il s’agit des droits des femmes. Après avoir contribué à faire avancer les droits à l’avortement en France, le chef de l’Etat veut désormais faire de ce droit fondamental de la femme une norme dans toute l’Europe.

L’avortement en France : un droit acquis mais en constante évolution

En France, l’avortement est un droit depuis la loi Veil de 1975. Depuis elle continue d’évoluer pour s’adapter à la réalité de la vie des femmes. Le gouvernement de Macron a joué un rôle essentiel dans l’amélioration de l’accès des femmes à l’avortement en France, en assouplissant les lois restrictives et en augmentant le financement des cliniques d’avortement.

Le combat de Macron pour la consécration européenne de l’avortement

Malgré le progrès réalisé en France, Macron est conscient que de nombreux pays europééns ont encore des lois restrictives sur l’avortement. Certaines nations, comme la Pologne et Malte, ont des lois très strictes qui mettent en danger la vie et la santé des femmes.

Dans le cadre de sa présidence du Conseil de l’Union européenne, le président Macron a exprimé son désir de faire évoluer ces lois au niveau Européen. Il veut faire de l’avortement, un droit fondamental de la femme, reconnu et protégé en Europé.

Quels sont les enjeux de cette consécration européenne de l’avortement ?

Une consécration européenne de l’avortement pourrait rendre l’accès à l’IVG plus sûr et plus équitable pour toutes les femmes de l’Union européenne. Les lois répressives contre l’avortement obligent souvent les femmes à recourir à des avortements clandestins, qui peuvent être dangereux.

De plus, il pourrait y avoir une réduction de la stigmatisation sociale autour de l’avortement, contribuant ainsi à une société plus égalitaire. Cependant, Macron devra faire face à une opposition significative de la part de ceux qui s’opposent à l’extension des droits à l’avortement.

En conclusion, le président Macron est clairement déterminé à faire avancer les droits de l’avortement au-delà de la France. Cependant, il reste à voir comment il parviendra à réaliser cette ambition dans le contexte complexe politique et social européen.


Mettre une note à ce post
Ça peut vous intéresser

Articles populaires

Commentaires recents