AccueilActualitésHabiter dans un quartier "marchable" pourrait réduire le risque de certains cancers...
spot_img

Habiter dans un quartier « marchable » pourrait réduire le risque de certains cancers chez les femmes

Se Loger dans un Quartier « Marchable » : Une solution pour la Prévention du Cancer chez les Femmes

La connection entre le style de vie et les maladies chroniques n’est plus à prouver. Dernièrement, les scientifiques se sont penchés sur l’impact de nos lieux de résidence sur notre santé. Le constat est surprenant : vivre dans un quartier « marchable » serait une arme préventive contre certains types de cancer chez les femmes. Allons plus loin dans ces découvertes.

Qu’est-ce que le Quartier « Marchable »?

Avant d’aborder les bénéfices sur la santé, il convient de comprendre le terme « quartier « marchable » ». Un quartier « marchable» est conçu de sorte que les résidents peuvent facilement à pied accéder aux services publics, aux lieux de travail, d’éducation, et de loisir. L’objectif est de réduire la dépendance à la voiture, favorisant ainsi un mode de vie plus actif et plus écologique.

Quels sont les liens entre Quartiers « Marchables » et Prévention des Cancers?

Dépendant de la voiture, nous passons une grande partie de notre vie sédentaires, ce qui est un facteur de risque pour divers cancers, dont ceux du sein et de l’endomètre qui sont particulièrement fréquents chez les femmes. Les spécialistes recommandent pratiquer une activité physique régulière pour prévenir ces maladies.

Dans un quartier « marchable », les sorties pour courses ou loisirs s’accompagnent souvent de marche à pied ou de vélo. Le mouvement permanent est une garantie d’un style de vie dynamique qui permet de lutter contre le surpoids et renforce le système immunitaire, des facteurs clés dans la prévention des cancers.

L’étude qui confirme le lien entre les quartiers « Marchables » et une diminution des risques de cancer

Une étude menée au Canada a démontré que les femmes qui vivent dans des quartiers « marchables » courent un risque de 6% à 10% inférieur de développer certains types de cancer par rapport à celles habitant des zones moins « marchables ».

Les scientifiques attribuent cette diminution au fait que les habitants du quartier « marchable » sont généralement plus actifs, ont un indice de masse corporelle plus bas et sont moins susceptibles de développer du diabète, des facteurs de risque connus pour le cancer.

Construire des Quartiers « Marchables » pour notre Bien-être

Il est évident des détails ci-dessus que les quartiers « marchables » sont une stratégie de santé publique bénéfique. Ils encouragent non seulement une activité physique régulière et un mode de vie actif, mais protègent également contre les maladies chroniques, y compris le cancer chez les femmes. Il est donc important d’incorporer ce concept dans les projets d’aménagement urbain futurs pour un avenir plus sain pour tous.

Mettre une note à ce post
Ça peut vous intéresser

Articles populaires

Commentaires recents