AccueilBusinessImmobilierDiagnostic Technique Global (DTG) : Guide Copropriétés en France
spot_img

Diagnostic Technique Global (DTG) : Guide Copropriétés en France

Le Diagnostic Technique Global (DTG) est un outil essentiel pour les copropriétés en France. Il évalue l’état général des immeubles et planifie les travaux nécessaires pour leur conservation et amélioration. Découvrez en détail le DTG, ses obligations, son contenu, et ses implications.

Définition et Objectifs du DTG

Le DTG est une analyse complète de l’état d’un immeuble en copropriété. Instauré par la loi ALUR du 24 mars 2014, il informe les copropriétaires sur l’état technique de leur immeuble, anticipe les travaux nécessaires et améliore la gestion patrimoniale et énergétique de la copropriété[1][2][3][5].

Justice.fr – Diagnostic technique global (DTG) de la copropriété – 2024-06-18

Obligations Légales

Cas où le DTG est Obligatoire

  1. Immeubles de plus de 10 ans mis en copropriété : Lorsqu’un immeuble de plus de 10 ans est divisé en plusieurs lots pour la première fois, un DTG doit être réalisé avant l’établissement du règlement de copropriété et de l’état descriptif de division[1][2][3][4][5][7].
  2. Copropriétés insalubres : Si un immeuble est jugé insalubre ou présente des désordres importants, l’administration peut exiger la réalisation d’un DTG pour évaluer l’état de l’immeuble et planifier les travaux nécessaires[1][2][3][4][5][7].

Cas où le DTG est Facultatif

Pour les autres copropriétés, la réalisation d’un DTG n’est pas obligatoire mais fortement recommandée. L’assemblée générale des copropriétaires peut décider de faire réaliser un DTG à la majorité simple des voix des copropriétaires présents et représentés[1][2][3][4][5][7].

Contenu du DTG

Le DTG doit inclure les éléments suivants :

  • Analyse de l’état apparent des parties communes et des équipements communs : Évaluation de la vétusté et de l’état général des structures et des installations[1][2][3][5][7].
  • Diagnostic de performance énergétique (DPE) ou audit énergétique : Évaluation de la performance énergétique de l’immeuble et des améliorations possibles[1][2][3][5][7].
  • État de la situation du syndicat des copropriétaires : Analyse des obligations légales et réglementaires, ainsi que de la santé financière de la copropriété[1][2][3][5][7].
  • Liste des travaux nécessaires : Identification des travaux indispensables à la conservation de l’immeuble sur les 10 prochaines années, avec une estimation sommaire de leur coût[1][2][3][5][7].

Processus de Réalisation

  1. Décision de l’Assemblée Générale : La question de la réalisation du DTG doit être inscrite à l’ordre du jour de l’assemblée générale des copropriétaires. La décision est prise à la majorité simple[1][2][3][4][5][7].
  2. Réalisation par un Professionnel Qualifié : Le DTG doit être réalisé par un professionnel possédant les compétences et les qualifications requises, telles que définies par la loi[1][2][3][5][7].
  3. Présentation aux Copropriétaires : Une fois le DTG réalisé, il doit être présenté aux copropriétaires lors de la prochaine assemblée générale. Les travaux préconisés doivent être inscrits dans le carnet d’entretien de la copropriété[1][2][3][5][7].

Conséquences et Suivi

Plan Pluriannuel de Travaux (PPT)

Si le DTG révèle des besoins de travaux, le syndicat des copropriétaires doit élaborer un Plan Pluriannuel de Travaux (PPT) pour planifier et budgétiser les travaux sur une période de 10 ans. Le PPT doit être voté par l’assemblée générale et mis à jour régulièrement[1][2][3][5][7].

Exemptions

Si le DTG ne révèle aucun besoin de travaux dans les 10 années suivant son élaboration, le syndicat des copropriétaires peut être dispensé de l’obligation de constituer un fonds de travaux pendant la durée de validité du diagnostic[1][2][3][5][7].

Conclusion

Le Diagnostic Technique Global (DTG) est un outil crucial pour la gestion proactive des copropriétés en France. Il permet d’évaluer l’état général des immeubles, de planifier les travaux nécessaires, et d’améliorer la gestion patrimoniale et énergétique. Bien que le DTG ne soit obligatoire que dans certains cas, il est fortement recommandé pour toutes les copropriétés afin de garantir la durabilité et la sécurité des bâtiments.

Sources :

  1. Droits des particuliers sur le service public
  2. Diagnostic technique global en copropriété – ANIL
  3. Guide sur le diagnostic technique global – Cotoit
  4. Obligation du diagnostic technique global – CoproConseils
  5. Rénovation énergétique et DTG – Hellio
  6. Économies d’énergie via le DTG – QuelleEnergie
  7. Informations sur le DTG – Opéra Énergie
  8. DTG obligatoire pour copropriétés – Diagnostiqueurs de France
  9. DTG : définition et obligations – GérerSeul
  10. Diagnostic technique global en articles – Matera
  11. FAQ sur le DTG – Agenda Diagnostics
  12. Diagnostic immobilier et DTG – Exim
  13. Expertises immobilières et DTG – ABC ImmoDiag
  14. Informations générales sur le service public
  15. Guide des droits sur le service public
  16. Services publics et les particuliers
  17. Aide juridique sur le service public
  18. Lois et réglementations sur le service public
  19. Démarches administratives sur le service public
  20. Procédures et formalités sur le service public

Quelles sont les obligations légales pour les copropriétaires après la réalisation d’un DTG

Après la réalisation d’un Diagnostic Technique Global (DTG), les copropriétaires doivent respecter plusieurs obligations légales. Voici un résumé des principales obligations :

  • Présentation du DTG en Assemblée Générale
    Le DTG doit être présenté aux copropriétaires lors de la première assemblée générale qui suit sa réalisation. Cette présentation permet aux copropriétaires de prendre connaissance de l’état général de l’immeuble et des travaux nécessaires.
  • Inscription des Travaux à l’Ordre du Jour
    Si le DTG révèle des besoins de travaux, le syndic de copropriété doit inscrire à l’ordre du jour de l’assemblée générale la question de l’élaboration d’un Plan Pluriannuel de Travaux (PPT) et les conditions de sa mise en œuvre. Cette inscription est obligatoire pour permettre aux copropriétaires de discuter et de voter sur les travaux à réaliser.
  • Élaboration d’un Plan Pluriannuel de Travaux (PPT)
    Le DTG sert de base à l’élaboration du PPT, qui doit inclure une liste des travaux nécessaires à la conservation de l’immeuble, à la préservation de la santé et de la sécurité des occupants, et à la réalisation d’économies d’énergie. Le PPT doit également contenir une estimation sommaire du coût des travaux et un échéancier pour leur réalisation sur les dix prochaines années.
  • Communication aux Acquéreurs Potentiels
    Le DTG doit être communiqué aux nouveaux acquéreurs lors de la vente d’un lot de copropriété. La liste des travaux préconisés par le DTG doit être mentionnée dans le carnet d’entretien de la copropriété, ce qui permet aux acquéreurs potentiels de prendre une décision éclairée.
  • Actualisation du DTG
    Le DTG doit être actualisé tous les dix ans pour refléter les nouvelles priorités et les travaux réalisés. Cette actualisation permet de maintenir une vision à jour de l’état de l’immeuble et des travaux nécessaires.
  • Respect des Obligations Légales et Réglementaires
    Les copropriétaires doivent s’assurer que les travaux identifiés dans le DTG respectent les obligations légales et réglementaires en matière de construction, de sécurité, et de performance énergétique. Cela inclut la mise aux normes des installations et des équipements communs.
  • Constitution d’un Fonds de Travaux
    Les copropriétés ont l’obligation de constituer un fonds de travaux pour anticiper les dépenses liées aux travaux obligatoires ou votés par l’assemblée générale. Ce fonds est alimenté par les copropriétaires eux-mêmes, qui versent chaque année une cotisation obligatoire.
APC_REFERENTIEL_DTG_VF

Quels sont les délais pour la réalisation des travaux identifiés dans un DTG

Les textes réglementaires ne prévoient pas de délais spécifiques pour la réalisation des travaux identifiés dans un Diagnostic Technique Global (DTG). Cependant, il existe certaines obligations et recommandations à prendre en compte :

Inscription à l’ordre du jour de l’Assemblée Générale

Si le DTG révèle la nécessité de travaux, le syndic doit inscrire à l’ordre du jour de la prochaine Assemblée Générale des copropriétaires la question de l’élaboration d’un Plan Pluriannuel de Travaux (PPT) et les modalités de sa mise en œuvre.

Élaboration d’un Plan Pluriannuel de Travaux (PPT)

Le DTG sert de base à l’élaboration du PPT, qui doit inclure :

  • Une liste des travaux nécessaires
  • Leur estimation budgétaire
  • Un échéancier de réalisation sur les 10 prochaines années

Le PPT doit être voté par l’Assemblée Générale.

Respect des obligations légales

Les copropriétaires doivent s’assurer que les travaux identifiés respectent les obligations légales et réglementaires en matière de construction, de sécurité et de performance énergétique dans un délai raisonnable.

Urgence des travaux

Pour les travaux jugés urgents par le DTG, notamment ceux liés à la sécurité des occupants ou à la sauvegarde de l’immeuble, il est recommandé de les réaliser dans les meilleurs délais après adoption du PPT.

Actualisation du DTG

Le DTG doit être actualisé tous les 10 ans. Les travaux réalisés doivent être pris en compte lors de cette actualisation pour refléter l’état réel de l’immeuble.

Diagnostic technique global prix et tarifs :

Le coût d’un Diagnostic Technique Global (DTG) peut varier en fonction de plusieurs facteurs, notamment la taille de l’immeuble, le nombre de lots, l’état général de la copropriété, et la région où se situe l’immeuble. Voici une estimation des prix basés sur les informations disponibles :

Facteurs Influant sur le Prix du DTG

  1. Taille de l’Immeuble :
    • Plus l’immeuble est grand, plus le coût du DTG sera élevé. Cela inclut le nombre de lots et la surface totale à examiner.
  2. Complexité de l’Évaluation :
    • La complexité de l’évaluation, incluant l’état des parties communes et des équipements, peut également influencer le prix. Les immeubles avec des équipements complexes ou en mauvais état nécessitent une analyse plus approfondie.
  3. Localisation Géographique :
    • Les prix peuvent varier en fonction de la région. Les tarifs peuvent être plus élevés dans les grandes villes ou les régions où le coût de la vie est plus élevé.
  4. Prestataire Choisi :
    • Les honoraires des professionnels réalisant le DTG peuvent varier. Il est recommandé de demander plusieurs devis pour comparer les prix et les services offerts.

Estimations de Prix

Prix Moyen

  • Immeubles de Petite Taille (moins de 10 lots) :
    • Le coût d’un DTG pour un petit immeuble peut varier entre 2 000 € et 3 000 €.
  • Immeubles de Taille Moyenne (10 à 50 lots) :
    • Pour un immeuble de taille moyenne, le prix peut se situer entre 3 000 € et 5 000 €.
  • Immeubles de Grande Taille (plus de 50 lots) :
    • Pour les grands immeubles, le coût peut dépasser 5 000 €, pouvant aller jusqu’à 10 000 € ou plus en fonction de la complexité et de l’état de l’immeuble.

Exemples de Tarifs

  • Diagnostic Technique Global pour un immeuble de 20 lots :
    • Environ 3 500 € à 4 500 €.
  • Diagnostic Technique Global pour un immeuble de 50 lots :
    • Environ 5 000 € à 7 000 €.

En bref

Le coût d’un Diagnostic Technique Global (DTG) varie en fonction de la taille de l’immeuble, de la complexité de l’évaluation, de la localisation géographique, et du prestataire choisi. Les prix peuvent aller de 2 000 € à plus de 10 000 € selon ces facteurs. Il est recommandé de demander plusieurs devis pour obtenir une estimation précise et de choisir un prestataire qualifié pour réaliser le DTG.

Mettre une note à ce post
Ça peut vous intéresser

Articles populaires

Commentaires recents