AccueilActualitésDécès de Bernard Pivot, père de l'émission « Apostrophes » et figure...
spot_img

Décès de Bernard Pivot, père de l’émission « Apostrophes » et figure marquante du journalisme

Adieu à Bernard Pivot, pilier du journalisme littéraire français

Nous avons appris avec une grande tristesse le décès de Bernard Pivot, une figure emblématique du paysage audiovisuel français. L’homme de lettres, célèbre pour son émission « Apostrophes », a rendu son dernier soufflé à l’âge de 86 ans.

Une carrière dédiée aux mots et aux livres

Né à Lyon en 1935, Bernard Pivot a dédié une grande partie de sa vie au journalisme et à la littérature. Après des débuts au quotidien Le Progrès, c’est à Paris, chez Combat puis au Figaro Littéraire, que sa carrière s’envole. Son amour pour les mots et les livres guide son parcours, érigeant un pont entre les auteurs et leur public.

L’empreinte indélébile d’« Apostrophes »

C’est en 1975 que Bernard Pivot prend les commandes d’« Apostrophes », une émission littéraire diffusée sur Antenne 2. Rapidement, le programme devient une référence. Pivot, avec sa bonhomie et sa passion communicative, démocratise l’accès à la littérature. Il réussit l’exploit de faire venir les écrivains dans les salons des français, créant pendant de nombreuses années l’événement du vendredi soir.

Un journaliste et un homme de lettres respecté

Au-delà de sa carrière télévisuelle, Bernard Pivot a également présidé l’Académie Goncourt de 2014 à 2019, un gage de sa contribution majeure à la littérature française. Auteur de plusieurs ouvrages, il ne s’est jamais départi de sa curiosité intellectuelle et de son amour des mots.

Son départ laisse un grand vide dans le monde des lettres et du journalisme, mais son héritage demeure, à travers les nombreux auteurs qu’il a mis en lumière et le public qu’il a su éveiller à la littérature.

Bernard Pivot, une mémoire de la culture française

Avec la disparition de Bernard Pivot, c’est aussi une mémoire vivante de la culture française qui s’éteint. De la littérature au cinéma, en passant par le journalisme, Bernard Pivot a marqué son époque en participant activement à la vie intellectuelle de son pays.

Son visage, sa voix, son sourire resteront à jamais associés à ce moment unique de la télévision française où les livres étaient rois. Adieu Monsieur Pivot, et merci pour cette magnifique leçon de passion et de partage. Vous resterez à jamais dans nos mémoires comme l’une des figures les plus marquantes de la culture française.

Mettre une note à ce post
Ça peut vous intéresser

Articles populaires

Commentaires recents