AccueilActualitésTrump se voit en Navalny, s'estimant « persécuté » par la justice...
spot_img

Trump se voit en Navalny, s’estimant « persécuté » par la justice américaine

Trump se compare à Navalny, prétendant être « persécuté » par la justice américaine

En une déclaration remarquable, l’ancien président des États-Unis, Donald Trump, s’est comparé à Alexei Navalny, l’opposant russe emprisonné. Trump a affirmé être persécuté par la justice américaine de la même manière que Navalny en Russie.

Alexei Navalny : Un symbole de résistance en Russie

Alexei Navalny, le principal opposant à Vladimir Poutine, a été emprisonné à son retour en Russie après un empoisonnement présumé. Navalny est largement considéré comme un symbole de la résistance à l’autoritarisme du président russe.

Trump a évoqué la comparaison lors d’une apparition sur Newsmax TV, en disant : « C’est une forme de Navalny. » Il semblait faire référence aux enquêtes en cours et aux poursuites intentées contre lui et son entreprise, la Trump Organization.

Trump voit une « persécution » de la justice américaine

Depuis la fin de son mandat, l’ancien président a été la cible de plusieurs enquêtes judiciaires, notamment pour fraude fiscale et électorale, qu’il qualifie régulièrement d' »harcelement ». Il maintient que ces actions judiciaires sont motivées par des raisons politiques, une assertion que ses détracteurs réfutent généralement.

Trump, dans un renversement typique, se présente comme une victime, disant : « Je suis persécuté par la justice américaine. » Pourtant, ses détracteurs soutiennent que ces enquêtes sont nécessaires pour faire la lumière sur les allégations de conduite illégale pendant et avant sa présidence.

L’ironie de la comparaison

La comparaison entre Trump et Navalny a été largement critiquée et moquée, notamment parce que Trump, en tant que président, n’a pas subi les mêmes persécutions physiques et politiques que Navalny. De plus, lors de son mandat, Trump est critiqué pour ne pas avoir suffisamment critiqué Poutine pour sa gestion de la Russie et sa répression de l’opposition.

En somme, alors que l’ancien président Trump s’affiche comme une victime de la justice américaine, la comparaison avec Navalny semble plus servir à attirer l’attention sur ses tribulations judiciaires actuelles qu’à fournir une analyse sérieuse de la situation politique aux États-Unis ou en Russie.

Mettre une note à ce post
Ça peut vous intéresser

Articles populaires

Commentaires recents