AccueilActualitésTrentenaire et à l'abandon, le tremplin de saut à ski de Grenoble...
spot_img

Trentenaire et à l’abandon, le tremplin de saut à ski de Grenoble Olympique cherche une nouvelle vocation.

Le tremplin de saut à ski de Grenoble : une renaissance après trente ans en friche

Depuis les Jeux Olympiques de Grenoble en 1968, le tremplin de saut à ski de la ville, perdu dans le quartier de Saint-Nizier-du-Moucherotte, a été laissé à l’abandon. Aujourd’hui, après trente ans de non-utilisation, la commune se mobilise pour lui offrir une nouvelle vie.

Une infrastructure phare du patrimoine sportif grenoblois

C’est sous cette impressionnante construction de béton et de métal que les athlètes ont fait des prouesses lors des JO de 1968. Malheureusement, faute d’entretien et de financement, le tremplin de saut à ski est resté en friche pendant trente ans. Malgré l’usure du temps et de l’abandon, il demeure tout de même un témoignage important du patrimoine sportif de Grenoble.

Des idées de reconversion pour retrouver une utilité

L’heure est désormais à la recherche de reconversion. Le maire de Saint-Nizier-du-Moucherotte, a lancé un appel à projets pour la réhabilitation de ce site emblématique. Plusieurs propositions audacieuses ont déjà été soumises, permettant de redonner un nouveau souffle à ce monument abandonné.

L’idée d’un parcours de santé a été évoquée, transformant l’espace en friche en terrain dédié à l’activité physique outdoor. D’autres envisagent une reconversion culturelle, en créant un espace muséal consacré à l’histoire des sports d’hiver, en hommage au passé olympique du site.

Le tremplin de saut à ski, un symbole de l’histoire olympique à préserver

L’appel à projets pour la reconversion du tremplin de saut à ski va au-delà de la simple rénovation d’un lieu délaissé. Il s’agit également de pérenniser un symbole de l’histoire olympique grenobloise. En effet, ce site est un témoignage direct de cette période de l’histoire de la ville, lorsque Grenoble a accueilli le monde le temps des JO d’hiver.

Ce projet de revitalisation, loin d’être une tâche facile, est un challenge passionnant pour la ville de Grenoble et ses habitants. Préserver cet emblème tout en lui offrant une seconde vie est un beau défi à relever. Il ne reste plus qu’à attendre la décision finale pour savoir quelle sera la nouvelle vie du tremplin de saut à ski de Grenoble.

Mettre une note à ce post
Ça peut vous intéresser

Articles populaires

Commentaires recents