AccueilActualitésLes étudiants manifestent pour Gaza à la Sorbonne après Sciences-Po, le campus...
spot_img

Les étudiants manifestent pour Gaza à la Sorbonne après Sciences-Po, le campus fermé pour l’après-midi

Mobilisation d’étudiants à la Sorbonne pour Gaza: Campus fermé pour l’après-midi

À l’instar du récent mouvement à Sciences-po, la Sorbonne entre dans la danse de la solidarité pour la cause palestinienne. La manifestation étudiante prend de l’ampleur et entraîne une fermeture exceptionnelle du campus ce vendredi après-midi, le 21 mai 2021.

Une mobilisation au delà des frontières

Ce mouvement de protestation en solidarité avec Gaza ne se limite pas à la France. Dans plusieurs pays, des actions similaires ont lieu. Les institutions académiques se retrouvent à être des lieux privilégiés pour exprimer ces revendications. La démonstration de solidarité dans ces campus prestigieux comme Sciences-po et la Sorbonne suscite une attention et une répercussion médiatique d’ampleur.

Une action pacifique mais déterminée

Celle-ci n’est pas une contestation violente ni tumultueuse, mais une action pacifique et symbolique qui vise à attirer l’attention du monde entier face à la situation tragique à Gaza. L’action consiste essentiellement en une occupation des campus et des discours engagés pour sensibiliser aux événements qui se déroulent au Moyen Orient.

Une réaction institutionnelle

Face à cette mobilisation, les responsables de l’Université de la Sorbonne ont décidé de prendre une décision inédite: la fermeture du campus pour l’après-midi. Il s’agit d’un geste hautement symbolique qui montre que même les institutions académiques les plus prestigieuses ne sont pas indifférentes aux enjeux géopolitiques mondiaux.

Cette action des étudiants est un appel à la solidarité et à la prise de responsabilités par les gouvernements concernant la complexe situation à Gaza. L’enthousiasme et la détermination dont font preuve ces étudiants est un message puissant qui pourrait bien avoir un impact significatif sur le cours des événements.

Sciences-po, la Sorbonne, et sans doute d’autres institutions à l’avenir, sont ainsi devenus les lieux où s’exprime, avec force et conviction, la solidarité des jeunes face à l’injustice et au désespoir qui sévit à Gaza. Comment leurs cris seront entendus et quels effets ils auront sur la politique internationale, seul l’avenir nous le dira.

2/5 - (1 vote)
Ça peut vous intéresser

Articles populaires

Commentaires recents