AccueilActualitésClairement Beaune dément que la politique vise à se débarrasser des SDF...
spot_img

Clairement Beaune dément que la politique vise à se débarrasser des SDF avant les Olympiques 2024 de Paris

Paris 2024 : la « chasse aux SDF » avant les JO ?

Clément Beaune dément une quelconque « politique en ce sens »

Un sujet brûlant a retenu l’attention des médias ces derniers temps, en l’occurrence le sort des personnes sans-abri, souvent désignées par l’acronyme SDF, à l’approche des Jeux Olympiques de Paris en 2024 (affectueusement appelés JO). Des rumeurs circulent à propos d’une prétendue « chasse aux SDF » qui serait en cours dans la Métropole. Face à l’ampleur de ces rumeurs, Clément Beaune, le Secrétaire d’État chargé des Affaires européennes, a tenu à clarifier la position du gouvernement.

« Pas de politique en ce sens » déclare-t-il, une affirmation qui vient invalider les certitudes de certains qui prétendent que l’État français a pour dessein de « nettoyer » les rues de Paris des sans-abris avant le grand événement sportif.

Une question d’humanisme et d’image de marque

La crainte d’une mauvaise image à l’approche des JO

Néanmoins, ces allégations ont trouvé un écho auprès de nombreux défenseurs des droits des personnes en situation de précarité. Leur crainte : que l’apparat des JO de Paris 2024 ne serve de prétexte à une mise à l’écart des populations les plus marginalisées.

La rumeur d’une chasse aux SDF pourrait tout simplement émerger de cette peur, alimentée par le souci légitime que les personnes les plus vulnérables soient une fois de plus reléguées au second plan lors d’un événement majeur comme celui des JO.

La réaction du gouvernement face à l’affaire

Clément Beaune et son démenti formel

Clément Beaune a donc jugé nécessaire de réagir et de démentir tout projet de ce type. Dans ses propres termes, il n’y a « pas de politique en ce sens ». C’est une déclaration qui laisse à penser que le gouvernement est bien conscient de cette problématique et se refuse à envisager des solutions qui pourraient porter atteinte à la dignité des personnes en situation de vulnérabilité.

En dépit des suspicions qui pèsent sur le gouvernement français, ce dernier maintient donc son engagement envers les Jeux Olympiques et envers le respect des droits fondamentaux de tous les citoyens. Reste à espérer que ces promesses seront honorées, pour un Paris 2024 qui reflète tout autant la diversité sportive que sociale de la capitale française.

Mettre une note à ce post
Ça peut vous intéresser

Articles populaires

Commentaires recents